29 mars 2007

Heureusement, on est jamais à quelque chose près avec les PTT

logo_la_poste


Je rentre dans le bureau de poste. Quelques personnes font la queue. Je me range derrière elles quand un bonhomme m’aborde.

- « Bonjour, vous avez deux pièces de dix centimes ? » et il me tend une pièce de vingt.
- « ??? »
- « C’est parce que je veux aller à la machine, ils font pas ce que je veux là. »
- « Ah… Non, j’ai pas. »
 
Il demande à celle qui me précède. Elle lui sort deux pièces. Alors il sort une autre pièce de vingt, passe à celle qui précède celle qui me précède.
 
- « Bonjour, vous avez deux… »
- « Oui, oui, je regarde. »
- « J’en ai une… C’est tout, désolé. Ca peut vous servir ? Je ne suis pas à dix centimes près. »
- « Merci. »

Et il s’en va vers sa machine à je-ne-sais-quoi.

Quelques mètres plus loin.

- « Bonjour Madame, qu’est ce que vous venez faire là SVP ? » demande un gars à l’entrée. Il porte une chemise à fleur. Il faut le deviner qu’il est de la poste. Moi je le sais parce qu’il est sorti d’une porte qui à l’air de donner sur des bureaux. La dame lève les bras, genre comme si elle avait rien fait.
- « Euh… Je viens retirer de l’argent. »
- « Oui bah justement c’est pas possible. C’est pour ça que je suis là. Faudra repasser demain à 8h00, désolé. »
- « Demain ? Oh, mais comment je vais faire moi ? Et les autres postes, vous savez je ne suis pas à cent mètres près.»
- « Non, c’est une grève surprise aujourd’hui, les bureaux sont fermés ».

Une minute plus tard.

- « Bonjour Monsieur, vous venez pour quoi là SVP ? »
-
« la Poste.Euh, bah je vais à la Poste. »
- « Oui, mais pourquoi faire. »
- « Bah, c’est pour prendre de l’argent. »
- « Oui justement aujourd’hui c’est pas possible, faudrait repasser demain à 8h00. »
- « Demain ? Mais c’est juste là que c’est fermé ? Je peux aller à une autre poste non ? »
- « Non non, nous faisons grève aujourd’hui, tous les bureaux financiers sont fermés. »
- « Oh là là ! Mais ça marche avec ça ? », il sort sa carte bleue.
- « Oui oui, vous pouvez y aller, on a bien rempli les distributeurs pour ça justement. »

Le monsieur repasse trente secondes plus tard.

- « Vous m’avez tourneboulé tout à l’heure, j’avais aussi un courrier à envoyer. »
- « Ah, bah vous pouvez faire la queue alors, il n’y a qu’un seul guichet ouvert aujourd’hui. »
- « C’est pas grave, je ne suis pas à dix minutes près. »

Posté par Roman07 à 19:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Heureusement, on est jamais à quelque chose près avec les PTT

    la vache, j'avais presque oublié ce genre de merveilles françaises! le retour va être douloureux...

    Posté par marine, 30 mars 2007 à 04:39 | | Répondre
  • Moi je vais la greve du post!

    Posté par Etienne, 30 mars 2007 à 21:42 | | Répondre
  • Moi je vais la greve du post!

    Posté par Etienne, 30 mars 2007 à 21:43 | | Répondre
Nouveau commentaire